Le Covid-19 bouscule le fonctionnement des assurances

7 oct. 2020
Partagez-nous :

Le fonctionnement des assurances se retrouve bousculé avec le Covid-19: Comment vont s'adapter les assureurs ?

Le Covid-19 bouscule le fonctionnement des assurances
Le président américain Donald Trump, jusqu’ici peu inquiet des effets de la maladie, a été testé positif au Covid-19 et a été hospitalisé le vendredi 2 octobre dans un hôpital de Washington, dans lequel il subit un traitement expérimental pour prévenir et ralentir la propagation du virus. Son état de santé n’étant pas critique, il devrait reprendre son poste d’ici peu, après quelques jours sous surveillance médicale.
 

L’hospitalisation du président américain

Lorsqu’il a été hospitalisé, Donald Trump était dans un état stable, souffrant d’une légère toux, de fatigue et de fièvre. Cependant, ses médecins ont dû le mettre sous oxygène à plusieurs reprises car sa saturation en oxygène était trop basse. Même si le président américain souffre d’une forme du Covid-19 peu agressive, il n’en reste pas moins que ce virus reste dangereux et c’est pour cela que Donald Trump est toujours sous surveillance médicale, à l’hôpital Walter Reed.
 

La reprise de Donald Trump

Le président américain a effectué dimanche une sortie de l’hôpital en voiture, afin de saluer les nombreuses personnes venues le soutenir devant l’hôpital Walter Reed dans lequel il recevait ses soins. Cette sortie a d’ailleurs été vivement critiquée car elle aurait mis en danger toutes les personnes ayant accompagné Donald Trump dont le chauffeur de sa voiture ainsi que tout son service de sécurité. Le président quant à lui, a assuré que toutes les mesures d’hygiène et de sécurité avaient été respectées.
Après sa sortie de dimanche, Donald Trump a dû retourner à l’hôpital mais ne s’est jamais arrêté de travailler, comme nous pouvons le voir sur son compte Twitter (qu’il a l’habitude d’utiliser), sur lequel il a posté des photos et des vidéos de lui travaillant malgré la maladie.
Son retour à la Maison Blanche s’est fait ce lundi 5 octobre, il continue d’appeler les américains à sortir et minimise le virus, même s’il est encore contaminé et sous surveillance.

En Amérique comme en France, le Covid-19 peut atteindre tout le monde. Et même sans être nécessairement touchés par la maladie, de nombreux secteurs subissent les conséquences qui découlent de cette situation. Les entreprises ont donc dû apprendre à composer avec ce virus et ont dû trouver de nouvelles façons de travailler.
 

Une nouvelle façon de fonctionner après le confinement

Pendant le confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19, les individus ont complètement changé leur manière de vivre, de travailler et de consommer. Désormais, ils font la majorité de leurs achats et de leur travail sur internet: tout est digitalisé. Des concepts qui existaient déjà avant cette crise ont connu un réel essor pendant le confinement, qui s’est confirmé ensuite, comme pour la téléconsultation médicale par exemple. C’est un concept qui existait déjà mais dont l’utilisation s’est accentuée grâce à la crise sanitaire. Les entreprises doivent donc revoir leurs modes de fonctionnement et leurs produits afin de les aligner aux nouveaux besoins de leurs clients.
En ce qui concerne les assurances, les clients attendent désormais plus de digitalisation, de simplicité et de rapidité, les assureurs doivent donc revoir tous leurs process pour les satisfaire au mieux.
 

Les mesures prises par les banques face au Covid-19

Face à l’épidémie mondiale que nous connaissons actuellement, les banques et assurances ont dû prendre des mesures afin de faciliter les opérations de leurs clients et de les accompagner. Pour les entreprises et les personnes les plus exposées, des mesures extracontractuelles et solidaires ont été mises en place comme un programme d’investissement global en faveur des entreprises de taille intermédiaire (ETI) ainsi que les petites et moyennes entreprises (PME).
 

Les mesures prises par les assureurs

Certains assureurs ont permis à leurs clients disposant de contrats Madelin ou de plans d’épargne retraite individuels d’accéder à une partie de leur épargne avant l’échéance du contrat. Les grands assureurs tels que Groupama, AXA, Euler Hermes France ou encore la Coface ont proposé des offres de couvertures de crédits. Enfin, pour les contrats qui ne peuvent être résiliés qu’à leur date d’anniversaire (comme l’assurance emprunteur) et dont l’échéance se trouvait entre le 12 mars et le 23 juin, les délais de résiliation ont été rallongés.
 

Les modifications à apporter sur les contrats d’assurance pour faire face à une nouvelle crise

L’un des problèmes rencontrés lors de cette crise sanitaire est celui de l’absence de prise en charge des conséquences d’une telle épidémie sur l’activité d’une entreprise. En effet, les entreprises ayant souscrit un contrat d’assurance perte d’exploitation ne bénéficient pas d’une couverture liée aux épidémies. Il est vrai que suivant son ampleur, une épidémie peut avoir des conséquences non seulement à l’échelle d’une entreprise mais aussi à l’échelle nationale voire mondiale, comme c’est le cas pour le Covid-19. De ce fait, les conséquences d’une telle épidémie ne sont pas précisément mesurables et sont donc inassurables.
Afin de pallier ce problème, la FFA (Fédération Française des Assurances) a proposé un dispositif appelé dispositif CATEX (Catastrophes Exceptionnelles), qui a pour but d’indemniser les entreprises qui font face à une diminution de leur activité à cause d’une pandémie, d’un acte terroriste ou d’une catastrophe naturelle.
 

Les procès d’AXA

L’assureur AXA est en ce moment poursuivi par des restaurateurs, qui réclament une indemnité dans le cadre de leur assurance pour pertes d’exploitation liées à la fermeture de leurs restaurants pour cause de Covid-19.


Cabinet Cohen : Courtier d'Assurance & Cabinet de Conseil en Gestion de Patrimoine | Professionnels et Chefs d'Entreprises | Saint-Germain-en-Laye
Partagez-nous :

Gardez un oeil sur l'actualité du Cabinet Cohen

Toute l’Actu sur l’Assurance, la Protection Sociale, les Placements Financiers et l’Immobilier.